vendredi 30 septembre 2016

Au creux du ventre...

... une petite angoisse qui monte.

Mon fils en CDD qui se termine aujourd'hui. Il a fait tout le processus de recrutement pour avoir un CDI dans cette entreprise.
Et bien non il ne sera pas pris en CDI il ne correspond pas à la "Ligne de l'entreprise".
Il a quand même un autre CDD (enfin il n'a pas encore signé) jusqu'en février prochain pour remplacement d'un congé maternité.

Il m'a dit que les jeunes qui étaient embauchés en CDI dans cette entreprise étaient des "pâtes à modeler"  que l'on formatait à l'envie.
Mon fils a un caractère rebelle  sous ses airs doux. Il manque un peu de souplesse et refuse de se faire modeler. Je ne vais pas lui reprocher son refus de se faire modeler.

Ca m'angoisse un petit peu. J'y croyais à ce recrutement en CDI.

Et ma fille qui a finit son stage et qui est désormais en recherche d'emploi... et qui a un sacré caractère aussi. Pas le même style.


Bon ben, moi qui avait moins mal au cou, j'ai des tensions qui montent et je me sens toute raide et douloureuse.

Bouh...

mardi 27 septembre 2016

La banane

La jeune fille australienne que ma famille et moi avons accueillie il y a environ 9 ans n'aimait pas les bananes
La jeune fille américaine que ma famille et moi avons accueillie après l'australienne adorait les bananes. Trois  par jour ne lui faisaient pas peur. Elle m'avait énuméré les vertus de la banane dont celle que cela diminuait les maux de tête.

Depuis trois semaines je suis assaillie par une migraine qui ne lâche pas prise et qui m'épuise.
Au début j'ai pris mes médicament salvateurs contre la migraine. Ils n'ont aucun effet.
Alors j'endure, je  prends du paracétamol, j'essaye l'huile essentielle de menthe poivrée qui soulage temporairement mais ne guérit pas.

Je m'interroge.

J'en parle. Notamment à Madame Yog. Qui m'envoit une information où il est dit que la banane peut provoquer des maux de têtes.
Je note l'information, Je la mets de côté. Ce matin je vais me balader un peu sur le net... Et je relis cette information que les bananes peuvent provoquer des maux de tête.

Je m'introspecte...
Pendant mes trois semaines de vacances je n'ai mangé pratiquement aucune banane... Et puis quand j'ai repris le travail j'ai recommencé à manger ma banane quotidienne. Et au bout d'une semaine j'ai commencé à avoir mal à la tête.

Je m'interroge...
Je vais essayer un régime sans bananes pendant une quinzaine de jours et je verrai.



lundi 19 septembre 2016

Le petit bonheur du samedi matin

Chaque samedi matin, je vais au marché faire le plein de légumes et de fruits.

Avant je me garais dans un parking très facile d'accès, gratuit la première heure. Puis la barrière a été cassée, remplacée, re-cassée.
Et depuis il n'y a plus de barrières. Et depuis il n'est plus possible de se garer dans ce parking qui est toujours complet.

Alors je vais dans un autre parking avec 4 niveaux, une rampe d'accès en colimaçon. 
Il a fallu que je m'habitue à cette rampe. Maintenant ça va !

Et puis pas question de prendre les escaliers avec mon caddy à bout de bras, alors je prends l'ascenseur.

Vous savez quoi ? C'est un véritable cadeau de prendre cet ascenseur. Le samedi matin il est emprunté par des personnes avec des caddys, des paniers, des sacs, des personnes qui vont faire leur marché, des personnes décontractées, heureuses...

Et chaque samedi matin je fais dans cet ascenseur des rencontres éphémères, souriantes, remplies de petits mots sympathiques, d'humanité.

C'est le petit bonheur du samedi matin ! 

vendredi 16 septembre 2016

C'est la rentrée...

... et ça s'agite sur FB.

Depuis une semaine, trois demandes d'amis de la part de personnes de sexe masculin.
De beaux hommes si j'en crois les photos.
Tous habitant dans le sud, Nice, Toulouse...

Mais vous perdez votre temps Messieurs.

Mon prochain amour, il habite en Bretagne. Il aime se faire fouetter par les embruns salés de l'Atlantique et de la Manche. Il aime se plonger dans la douceur des forêts celtiques. Il hume avec bonheur le parfum des ajoncs et des genêts sur la lande. Il se ravit au son d'un biniou, d'une bombarde, d'un accordéon. Il se réjouit des couleurs émeraude, turquoise, bleu glazig des mers bretonnes, des ors et des blancs de sables, des granits roses ou gris. 

Ne m'en voulez pas Messieurs, mais j'ai cliqué sur "supprimer" en ce qui concerne vos invitations.

Mon prochain amour  est en chemin vers moi. Je suis en chemin vers lui...

mercredi 14 septembre 2016

Désemparée

... face à la confusion galopante qui envahit le cerveau de ma Maman.

Lundi : elle va déposer chez le médecin des papiers destinés à l'orthophoniste.
Hier : elle dit à mon frère que la Mairie de la commune où elle habite a fait disparaître la tombe de mon père.

Parfois elle ne reconnaît plus sa maison. "Mais pourquoi j'habite là ?". "Depuis combien de temps j'habite ici ?" "Depuis 54 ans Maman". "Ah oui. Je suis arrivée à pied".

Presque tous les jours, elle se couche vers 15 h car "il fait nuit".

Et tant d'autres choses.

Elle a des moments où elle est bien et là elle souffre car elle se rend compte. Mais en bretonne têtue, elle ne veut pas d'aide à domicile.

Nous avons réussi à faire en sorte qu'il y ait un passage une fois par semaine d'une personne qui vient pour parler, se promener avec elle, la distraire et la stimuler.. et l'habituer progressivement à avoir quelqu'un à la maison.
Intervention gratuite. 10 pas plus. Déjà trois de passées. 

Après il va falloir rentrer dans le système conventionnel avec ses tracasseries administratives... Et son coût.. et ma Maman qui est persuadée qu'elle n'a pas les moyens et qui refuse.
Elle est encore capable de comparer les prix quand je l'accompagne pour faire ses courses. Tout est trop cher. 

Elle est "fâchée" avec les chiffres, les heures, les mots, les saisons, les jours de la semaine. Elle ne se repère plus dans le temps.

Je me sens impuissante face à cette inéluctable plongée dans l'oubli.

Histoire de chaussure

C'était mercredi midi, dans la petite pièce où je déjeune avec mes collègues. Il n'y avait plus que T et moi. Il pleuvait. Et moi...