samedi 19 juillet 2014

Petits tests de l'été

Comme je le fais parfois, j'ai acheté le hors-série de Psychologies Magazine et j'ai fait les tests qui y sont proposés.
J'ai essayé de répondre en vérité et sans trop réfléchir.

Alors...

1- Comment vous aimez vous ?
   
Vous vous aimez avec négligence. Se faire passer derrières les autres. Se contenter de peu.
Votre égo ne vous passionne pas.
Trop peu habitué à vous accorder de l'importance,  vous avez également du mal à cerner vos besoins et vos envies et, de fait, encore plus à y répondre.  
Je me reconnais assez dans ce portrait
    
2 - Qu'est-ce qui vous empêche d'être vous même ?

Vous avez peur de créer des conflits.  Défaillance de l'affirmation de soi (Ah bon, je n'avais pas remarqué !)

3 - Quelle est votre vraie force ?

Votre intuition qui se caractérise souvent par une résistance diffuse à ce que la logique, l'habitude ou les autres proposent 
Je pense avoir une certaine intuition. Encore faut-il savoir ou oser s'en servir...

 4 - Qu'est-ce qui vous donne envie d'avancer ?

L'envie de partager. 
C'est tout à fait ça... c'est très fort en moi... et c'est ce qui me met en grande difficulté depuis que je vis seule.

5 - Pourquoi vous sentez vous débordé ?

Quelle drôle de question je ne me sens pas vraiment débordée. Bon je fais le test quand même.
Vous avez appris à lâcher.
Je me disais bien aussi que cette question ne me concernait pas vraiment.

6 - Vivez vous dans le passé, le futur ou le présent ?

Vous savez vivre au présent.
Bonne nouvelle ! 

7 - Qu'est-ce qui vous émerveille ?

La Nature
Oui.

8 - Un idéal de bonheur

Votre idéal dominant est la beauté.  En quête de beauté intérieur comme en quête de beauté esthétique. Vous vous régénérez et vous consolez grâce  à la beauté.
La beauté de la Nature.. les paysages marins en particuliers.. Ou alors faire une belle photo. Oui.

9 - Comment gérez vous votre territoire ?

Vous préservez bien votre territoire
Pas vraiment convaincue... mais peut être que j'ai fait des progrès en ce sens.

10 - Calculez votre quotient relationnel

Quotient relationnel élevé. Ne changez rien.
Pas vraiment convaincue... mais peut être que j'ai fait des progrès en ce sens. 
Je l'ai déjà écrit ? Tant pis !

11 - Savez vous vous faire des amis ?

Vous construisez au long cours. Vos amitiés ne sont pas dues au hasard et se renforcent au fil du temps.
Assez vrai.

12 - A quel point avez vous besoin de l'autre ?
   
Je réponds ou je réponds pas... c'est pour les gens qui sont en couple ça. Bon allez je réponds. 
C'est parti.
Votre relation est basée sur l'équilibre. Un souci de l'autre ni pesant ni intrusif et capacité des partenaires à cultiver leur propre espace personnel. 
C'est pas mal ça ! Il ne reste plus qu'à rencontrer l'âme soeur  qui aurait le même "profil".


Tout ceci n'étant pas très intéressant à lire.. .veuillez m'en excuser :-)








vendredi 11 juillet 2014

Désiquilibre

Définition: absence d'équilibre ou perte d'équilibre, d'une position stable.

Equilibre : état de repos, position stable résultant de l'action de deux forces.


En ce moment je me sens de plus en plus déséquilibrée. Cette nuit au cours d'une longue insomnie j'ai tourné en rond dans ma tête autour de celà : je suis complétement désiquilibrée.

Désiquilibrée dans mon corps. Depuis trois ans, mon corps "me lâche du côté droit" : déchirure musculaire au mollet d'abord, puis entorse, puis plus récemment douleur dans le dos entre la colonne vertébrale et l'omoplate, ce qui induit des douleurs dans le cou... Ah, et aussi, une douleur dans le pouce droit de temps en temps... un début d'arthrose peut-être.

J'ai mal à mon corps droit. Il paraît que le côté du droit du corps c'est la relation à l'homme que ce soit votre part de Masculin, votre yang, ou vos relations aux hommes (le père, le mari, le fils)... Hasard que mon côté droit soit si souffrant depuis que mon mari est parti vivre ailleurs ? Hasard que mon côté droit soit si rétif à guérir ?

Désiquilibrée dans mon sommeil : je peux dormir 9 heures d'affilée et la nuit suivante faire une insomnie grandiose.

Désiquilibrée dans mon alimenation : je suis capable de manger sainement, puis après de me précipiter de façon compulsive sur du chocolat (et pas juste un carré)... pour combler un vide oppressant qui m'envahit...

Désiquilibrée dans mon expression : je peux avoir la parole très fluide.. puis m'embrouiller, bafouiller, ne plus trouver mes mots.

Désiquilibrée dans mes décisions : je peux prendre une décision très vite, puis ne plus savoir prendre de décision et reporter au lendemain, tergiverser. 

....

Désiquilibrée, je me sens désiquilibrée !



lundi 7 juillet 2014

En vrac

Le jeune homme, Raphaël, qui s'est fracassé en roller il y a deux mois a du être opéré d'une hydrocéphalie. Il est retourné au centre de rééducation. Il a toujours besoin de vos pensées positives.

Vendredi j'ai appris le décès de la belle-mère de l'un de mes patrons.
Hier j'ai appris le décès de la fille d'une personne que je fréquente dans une association. Cette fille devait avoir mon âge...

Mon fils a démissionné... Il m'a dit hier que la situation était proche du harcèlement moral. Il a préféré partir avant que la situation n'empire. Incompréhensible. Il avait été embauché après deux CDD quand même.

Ma fille a brillamment réussi ses examens. Elle est toujours dans une situation de fragilité psychologique. Ce n'est pas facile. Je lui ai dit qu'il fallait me parler avant qu'elle ne soit au fond du trou. Dimanche de la semaine dernière elle a su le faire. Ouf.

Jeudi dernier je me suis recoincée le haut du dos. Ostéo vendredi soir + médecin samedi matin. L'ostéo m'avait dit de "laisser faire" et de ne pas prendre de médicament. C'est vrai que ce week-end cela allait mieux. Et puis cette nuit en changeant de position je me suis refais mal. Alors ce matin j'ai commencé le traitement médicamenteux. Toute la journée assise devant un ordinateur, faut que j'assure. Je retourne voir l'ostéo vendredi prochain. Je ne lui dirais pas pour les médicaments.. Tant pis. J'ai mal.

La vie est dure. Vraiment.

Ce matin j'ai vu un héron dans un champ. Cela m'a réchauffé le coeur.

Dans un mois je serai en train de préparer ma valise pour une semaine de vacances, une pause dans la nature, un voyage de découverte humaine et de découverte avec moi-même.  Je commence à avoir hâte.

La vie est rude.

Histoire de chaussure

C'était mercredi midi, dans la petite pièce où je déjeune avec mes collègues. Il n'y avait plus que T et moi. Il pleuvait. Et moi...